Caravane du changement : attente, préoccupation et dénonciation

Plusieurs associations d’agriculteurs de l’Artibonite dont KOZEPEP, Groupe 65 et la Plateforme des organisations de planteurs dans la commune des Gonaïves critiquent la Caravane du changement.  Elles dénoncent la façon de procéder du pouvoir et une trop grande implication dans ce projet de figures politiques au passé douteux.

 Les dirigeants politiques de l’opposition ne voient pas d’un bon œil la Caravane du changement lancé le 1er mai par le président Jovenel Moïse. Ils parlent de propagande, de démagogie, estimant qu’un tel projet ne contribuera pas à relancer la production nationale.

Le président Jovenel Moïse fait le pari de la Caravane du changement pour booster la production agricole dans la Vallée de l’Artibonite. La Caravane est lancée lundi, à Lagrange, dans la localité de Bocozelle, 5e section communale de Saint-Marc. Les habitants de Lagrange accueillent favorablement le projet présidentiel, la Caravane du changement qui, selon eux, contribuera grandement à l’amélioration de leurs conditions de vie dans la région.

Selon le ministre de l’Agriculture, des Ressources naturelles et du Développement rural, Carmel André Béliard, environ 197 kilomètres de canaux d’irrigation et 87 kilomètres de canaux de drainage seront curés. Aussi parle-t-il de l’aménagement de 100 kilomètres de routes agricoles dans tout le département. Les travaux entrepris dans le cadre de la Caravane, poursuit le ministre, s’inscrivent dans le cadre de la mise en œuvre de la feuille de route soumise par le Premier ministre au ministère de l’Agriculture où la gestion de l’eau occupe une place importante.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *